Ronfard nu devant son miroir

Nouvelle création

 Du 24 mars au 30 avril 2011
Du mardi au samedi à 20h 
Jeudi 31 mars à 19h (suivi d'une discussion) 
Vendredi 1er avril à 18h30
Samedi 9, 23 et 30 avril à 16h seulement
À Espace Libre

Programme de la soirée

Voir le calendrier pour achat de billets

Prix régulier : 28 $
Prix étudiant : 22 $
Groupe adultes : 24 $ 
Groupe étudiants : 20 $
Pré-vente : 2 pour 35 $

Relations Presse
Communications Valérie Grig
514.759.0494
valeriegrig@videotron.ca 

Ronfard Nu Devant son Miroir

Du 24 mars au 30 avril 2011

Voir les photos et vidéos

Avec le soutien du Goethe Institut de Montréal

Texte et mise en scène : Daniel Brière et Evelyne de la Chenelière
Distribution : Daniel Brière, Evelyne de la Chenelière, Claude Despins, Victoria Diamond, Julianna Herzberg, Nicolas Labelle, Daniel Parent et Isabelle Vincent
Éclairages : Nicolas Descôteaux
Conception sonore : Larsen Lupin
Conception de mouvements : Estelle Clareton
Aide scénographique: Michel Ostaszewski
Régie : Caroline Ferland
Direction technique: J. Christian Gagnon
Stagiare: Elaine Juteau

Un message téléphonique qui appelle à la délinquance.Les interprétations se multiplient, le sens des possibles éclate, une fantasmagorie poétique se déploie.

Le spectacle est une expérimentation autour d’un véritable message téléphonique laissé par l’homme de théâtre Jean-Pierre Ronfard, peu de temps avant sa mort. Evelyne et Daniel ont décortiqué ce document sonore pour en tirer un matériau étonnant, source d’une proposition théâtrale libre et radicale. La démarche s’apparente à l’autopsie d’un message comme fondement d’une dramaturgie. Disséquer le message, jusqu’à le lacérer, prendre le risque de sa disparition pour en interroger toutes les virtualités.

Daniel Brière et Evelyne de la Chenelière abordent ce message comme un héritage, précieux et encombrant à la fois puisque, inévitablement, il remet en question d’une manière profonde le peu de convictions qu’ils ont, en tant qu’héritiers, de ce que doivent être l’audace, l’irrévérence, le risque et l’excès au théâtre.

Passage d’une génération à l’autre, ou rupture ? La liberté comme seul critère de beauté.


Carnet de bord

Lire davantage ...

Album

  • Ronfard nu devant son miroir
  • Ronfard nu devant son miroir
  • Ronfard nu devant son miroir août
  • Ronfard nu devant son miroir septembre
  • Ronfard nu devant son miroir octobre
  • Ronfard nu devant son miroir novembre
  • Ronfard nu devant son miroir décembre
  • Ronfard nu devant son miroir janvier
  • Ronfard nu devant son miroir février
  • Ronfard nu devant son miroir  mars