C'est fini!

Les chemins qui marchent

Nouvelle création

Du 26 février au 28 mars 2013
Supplémentaires: vendredi 29 mars à 20h et samedi 30 mars à 14h

Du mardi au samedi à 20h sauf
Jeudi 28 février à 19h (suivi d’une discussion)
Vendredi 1er mars à 18h30 (suivi d’une table ronde)

À Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal, Qc (métro Frontenac)

Envoyer à un ami

Prévente: 20$ le billet en personne

22$ par téléphone /24$ en ligne /
Offre valable jusqu’au 26 février 2013
pour les représentations du 27 février au 2 mars 2013

Voir le calendrier pour achat de billets

Les chemins qui marchent

Du 26 février au 28 mars 2013

Voir les photos et vidéos

Volet II de la trilogie "L'histoire révélée du Canada français, 1608-1998"

 Texte: Alexis Martin
Mise en scène: Daniel Brière

Distribution: Gary Boudreault, Steve Laplante, Pierre-Antoine Lasnier, Alexis Martin, François Papineau, DominiquePétin, Carl Poliquin, Marie-Ève Trudel

Scénographie: Michel Ostaszewski
Costumes: Judy Jonker
Éclairages: Nicolas Descôteaux
Vidéo: Yves Labelle
Musique originale:Anthony Rozankovic
Directeur technique: Hugo Hamel
Régie: Colette Drouin

Production : Nouveau Théâtre Expérimental


QUATRE SIÈCLES D'HISTOIRE REMIS À FLOT

Après avoir mis le feu aux planches à l’hiver 2012 avec Invention du chauffage central en Nouvelle-France, les intrépides créateurs du NTE vous invitent à replonger dans la période qui s’étend de 1608 à 1998 pour y secouer les eaux dormantes de l’histoire. Revoici l’Histoire révélée du Canada français… les pieds dans l’eau !

Les chemins qui marchent propose d’examiner notre rapport aux rivières et au grand fleuve. Le titre de la pièce évoque la manière dont les Amérindiens désignaient ces cours d'eau qui étaient les voies naturelles de pénétration du continent, son système veineux. Encore une fois, l’histoire du Québec, et plus largement du Canada français, est redessinée mais cette fois en prenant les rivières comme marqueurs : autour des différents cours d’eau, se déploie une suite de récits qui sont autant de fragments de l’histoire du pays. On naviguera ainsi dans les eaux de la Manicouagan, du St-Maurice, du grand Fleuve, du Mississipi, de la rivière des Outaouais… Notre histoire nationale se décline d’étonnante façon et bien des épisodes fondamentaux se sont joués sur et en bordure des rivières ! Au rendez-vous, l’inauguration du barrage Daniel-Johnson, un après-midi dans les îles du fleuve avec les Innus et le père Le Jeune, un concours d’éloquence chez les Algonquins, le dernier voyage sur l’Outaouais, l’incessante quête du Cathay mythique de la Chine à… Lachine !

Une pléthore de personnages, certains fictifs, d’autres inspirés de personnages réels, animent ce grand théâtre où s’illustrent enjeux géopolitiques et quête métaphysique, chansons et comédie. On y rencontre Champlain, Frontenac, Cadillac, Teganissorens l’Iroquois, tous historiques – mais aussi Xiao Mâ de Shanghai, la famille Baptist des Grès sur le St Maurice, le capitaine Desjardins, naufragé à Anticosti. On retrouve aussi des personnages familiers comme le Père Paul Le Jeune et Pastedechouan l’Innu. Tous empruntent à leur façon Les chemins qui marchent pour trouver ce qu’on leur avait promis : un pays d’Eden, qui semble se refuser obstinément. Car si l’eau est porteuse de mémoire et de rêve, elle est aussi effacement et dissolution. Les chemins qui marchent : une pièce sur la mémoire, le pays et le rêve.

Cette nouvelle création du NTE constitue le deuxième chapitre d’une fresque historique présentée sur trois saisons théâtrales. Trois spectacles pour remettre à flot l’histoire du Canada français, entre 1608, année de la fondation de Québec, jusqu’à la crise du verglas de 1998. Trois créations qui se concentrent sur la même période mais qui l’abordent à partir de trois angles distincts et imprévisibles. Nul besoin d’avoir assisté au premier volet de cette odyssée théâtrale pour saisir pleinement les enjeux et fréquenter la joyeuse galerie de personnages qui seront convoqués dans les 2e et le 3e épisode (2014). Depuis toujours, le matériau historique a été un ferment de création fondamental au NTE, depuis Vie et mort du roi boiteux, en passant par Mao, La conquête de Mexico, Le grand théâtre du monde, ou encore Hitler et Transit section no 20. Événement majeur, projet démesuré que cette trilogie historique pour le NTE qui manifeste ainsi son désir de dire l’histoire d’un peuple en renouant avec le registre du quotidien, du sentimental ou de la poésie en pratiquant toujours son humour gouailleur et féroce. Venez canoter sur le grand fleuve du désir et de la découverte !


Carnet de bord

Lire davantage ...

Album

  • chemins_web4
  • Chemins qui marchent
  • Les chemins qui marchent
  • Daniel Brière et Alexis Martin_Photo M.Ostaszewski
  • Extraits du spectacle « Les chemins qui marchent »