C'est fini!

LEO

En tournée

Du 30 octobre au  24 novembre 2012

Du mardi au samedi à 20h sauf
Vendredi 2 novembre à 18h30 (suivi d’une table ronde)
Jeudi 8 novembre à 19h (suivi d’une discussion)

Supplémentaires (tous complètes) : vendredis 16 et 23 novembre à 17h30, samedis 10, 17 et 24 novembre à 16h.


À Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal, Qc
(métro Frontenac)

Envoyer à un ami

Prévente: 20$ le billet en personne /
22$ par téléphone /24$ en ligne /
Offre valable jusqu’au 30 octobre 2012
pour les représentations du 31 octobre au 3 novembre 2012.
Voir le calendrier pour achat de billets Extrait vidéo

 

 

 

LEO

du 30 octobre au 24 novembre 2012

Voir les photos et vidéos

Mise en scène : Daniel Brière
Idée originale et interprétation : Tobias Wegner
Production artistique : Gregg Parks

Production : Circle of Eleven (Berlin)
Une présentation du NTE

Scénographie et lumière : Flavia Hevia
Vidéo : Heiko Kalmbach
Animations : Ingo Panke
Costumes : Heather MacCrimmon
Chorégraphie : Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola

Présenté avec le soutien du Goethe-Institut


L'HOMME QUI SE JOUE DE LA GRAVITÉ DE LA SITUATION

Imaginez que la loi de la gravité perde le nord et change complètement les règles du jeu…  Élaboré à partir de cette prémisse, le spectacle LEO de la compagnie allemande Circle of Eleven, entraîne un homme faussement ordinaire dans une aventure invraisemblable qui fait vaciller notre perception du réel et éblouit nos sens.

L’acteur-acrobate Tobias Wegner interprète avec brio ce personnage confiné dans une pièce avec, pour seule compagnie, une petite valise. Apprivoisant peu à peu ce monde sans dessus dessous, l’homme choisit de déjouer la gravité de la situation en explorant les nouvelles possibilités qui s’offrent à lui. Porté par l’allégresse, il se livre à une multitude de prouesses physiques et déploie des trésors d’inventivité qui sont autant d’indicateurs des rêves et des désirs qui l’habitent.

Placé dans une position de « manipulé consentant », le spectateur est complice du procédé vidéo qui capte l’action du protagoniste pour  lui créer un double dans un univers fantasmé. Évoquant tantôt l’ère du cinéma muet d’un Buster Keaton, tantôt la magie d’un Fred Astaire ou la charge poétique des exploits de Philippe Petit, cette œuvre inclassable, appuyée par une mise en scène de haut niveau signée Daniel Brière, provoque à coup sûr, le rire et le ravissement.

Depuis sa création, LEO remporte un succès phénoménal sur la scène internationale. Au Fringe d’Edimbourg de 2011, le spectacle a été primé pour l’innovation et l’originalité de son écriture scénique, en plus de rafler la plus haute récompense du festival qui lui a valu d’être présenté pendant plus d’un mois dans un théâtre Off Broadway. C’est au moment des répétitions du Plan américain (NTE 2008) que Circle of Eleven a proposé à Daniel Brière de participer à la création d’un objet théâtral hybride, susceptible de renouveler la tradition circassienne de la compagnie berlinoise. Pour notre codirecteur artistique, cette invitation était en phase avec sa perpétuelle remise en question des définitions et des contours de la pratique de la mise en scène. Cette fois, le défi consistait à créer une œuvre théâtrale non pas à partir d’un texte, mais plutôt d’une gestuelle et d’une technologie qui interroge la perception.  Un défi relevé haut la main !


Album

  • LEO_Trailer
  • LEO_2
  • LEO_3
  • LEO_4