C'est fini!

Le pain et le vin

Nouvelle création

Du 23 septembre au 11 octobre 2014

Du mardi au samedi à 20h sauf
vendredi 26 septembre à 19h (suivi d’un entretien thématique), jeudi 2 octobre (suivi d’une discussion avec les artistes)
et samedi 11 octobre à 16h

À Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal, Qc (métro Frontenac)

Voir le calendrier pour achat de billets
Tarif PréVoir*: 24$ le billet

*Achat avant le jour de la première, valable seulement pour les représentations du 24, 25, 26 et 27 septembre (Quantité limitée).

Le pain et le vin

Texte Alexis Martin
Mise en scène Daniel Brière

Distribution Gary Boudreault + Benoît Drouin-Germain + Steve Laplante + Pierre-Antoine Lasnier + Alexis Martin + Dominique Pétin + Danielle Proulx + Marie-Ève Trudel

Scénographie Michel Ostaszewski
Costumes Judy Jonker
Éclairages Jean-François Piché
Conception sonore Anthony Rozankovic

Direction technique Jean-François Morel
Direction de production et régie Judith Saint-Pierre

Une production du Nouveau Théâtre Expérimental

En coproduction avec le Festival TransAmériques


Le point d’orgue d’une odyssée théâtrale baroque et démesurée!

Après avoir revisité quatre siècles d’histoire pour y mettre en lumière notre rapport au climat et aux cours d’eau, les valeureux créateurs du NTE nous livrent le dernier volet de leur triptyque théâtral avec «Le pain et le vin». Ce nouvel opus retrace l’évolution de nos mœurs alimentaires, depuis les Amérindiens qui offraient un festin à leurs morts, jusqu'aux diktats de la nouvelle nutrition. Les estomacs sont aussi un enjeu politique!

À travers les brassages ethniques et les conjonctures des guerres impériales, l’alimentation au Canada français a été le reflet d’une ambivalence certaine : désir d’autarcie et ouverture au monde, crainte de la disette et gestion de l’abondance. Comment les premiers colons ont-ils survécu? Qu’ont-ils appris des premières nations et, qu’ont-ils ont rejeté?

Autour d’Émile de Brüning, conférencier invité de haut vol et spécialiste en alimentation, gravitent les personnages de Champlain, Lescarbot, Jehane Benoit, Brébeuf, Sioui, Mme Quintal, M. Rivera, Mlle Plourde et plusieurs autres. Un voyage échevelé – et décoiffant ! – au pays des herbes salées et de l’Annedda, l’arbre de vie.

«Le Pain et le vin» représente l’aboutissement d’une foisonnante et ambitieuse saga théâtrale, où se côtoient les envolées lyriques et musicales, les enjeux sociopolitiques et les scènes burlesques. Et rappelons-le, nul besoin d’avoir assisté aux deux premiers spectacles du triptyque pour plonger dans les intrigues et fréquenter la pléthore de personnages convoqués dans le volet final.

La trilogie «L’Histoire révélée du Canada français, 1608-1998»s’inspire des petits et grands événements de la vie des peuples d’Amérique du Nord, depuis la fondation de la ville de Québec jusqu’à la récente crise du verglas.

En février 2012, le NTE inaugurait ce périple théâtral avec «Invention du chauffage central en Nouvelle-France». Le froid et l’adaptation au climat en constituaient les principales sources d’inspiration. Un an plus tard, la pièce «Les chemins qui marchent» replongeait dans la même chronologie, cette fois pour y rendre compte de notre rapport aux rivières et au grand fleuve. Suite et fin de la trilogie en 2014, avec «Le pain et le vin»!  Au printemps dernier, ce spectacle a été offert en primeur aux publics du Festival TransAmériques et du Carrefour international de théâtre de Québec, à l'occasion des représentations de l'intégrale de la trilogie historique.


Carnet de bord

Lire davantage ...