Carnet de bord

Cette section du site est dédiée à l'expérimentation. Nous partagerons avec vous les différents éléments de recherche qui inspirent nos spectacles. Cette page, en constante évolution, sera nourrie régulièrement. Revenez-y souvent!


Dans la boîte à souvenirs de Danielle Proulx

Le 23 Février 2015 - NTE

La comédienne Danielle Proulx est une fidèle complice du NTE depuis plusieurs années. Pour notre plus grand bonheur,

elle partage avec nous quelques souvenirs des productions auxquelles elle a participé.

*1981*

VIE ET MORT DU ROI BOITEUX épisode 1: la Naissance

Le début d’une saga incroyable! Ma toute première aventure avec le NTE et QUELLE GRANDE AVENTURE!!! Une véritable entreprise autogestionnaire où tous les acteurs avaient aussi un autre chapeau, assumaient d’autres tâches, que ce soit aux costumes, décors, publicité… etc. Moi je m’occupais des accessoires. Tout était nouveau; notre façon de répéter jusqu’ au fonctionnement général. Étant donné que nous jouions en extérieur dans les cours et le stationnement de l’École nationale de théâtre, on ne pouvait  travailler qu’après la fin des cours! Jean-Pierre avait donc imaginé de faire une maquette des lieux, à l’échelle, sur une table, autour de laquelle nous répétions en déplaçant un objet qui représentait notre personnage! Lorsqu’on ne répétait pas, on imaginait, inventait, empruntait, fabriquait les accessoires avec 3 bouts de ficelle et beaucoup d’enthousiasme…

Roi bo├«teux_├®pisode 1_La naissance
Cette photo, c’est la fin de la première pièce au moment où Catherine Ragone (Marthe Turgeon) s’apprête à accoucher de Richard (Robert Gravel). On la soulèvera à bout de bras pendant qu’à l’autre bout de la cour, on entend pilonner puis s’ouvrir les épaisses portes de bois pour permettre le passage au char du nouveau-né, l’infirme et boiteux Richard. Finale spectaculaire!


VIE ET MORT DU ROI BOITEUX
épisode 3: Le Printemps

Roi boiteux_├®pisode 3 La jeunesse
Une scène superbe que je jouais avec Marie Cardinal, laquelle interprétait Lou Birkanian. Le Roi Boiteux et nous, ses amis, entrions alors dans l’adolescence, l’appel des sens, les premiers émois sexuels et les grands questionnements existentiels…

Dans cette scène, Lou me racontait le rire des femmes de sa tribu… et sa nuit de noce!  Cette nuit là, son mari était tellement saoul qu’il s’était endormi au lit, la laissant seule. En bas, la foule attendait, selon la tradition, l’apparition du drap taché de sang, prouvant la virginité de la jeune mariée et la virilité de l’homme. C’est finalement « l’homme d’honneur » du mari qui, sachant que le marié serait inopérant, est allé discrètement frapper à la porte des épousés et a dépucelé Lou, alors que le nouveau marié ronflait tout à côté!! Ce récit était fabuleusement rendu par Marie Cardinal, et représentait un moment tout à fait suave dans la pièce!

*1983*

LA CALIFORNIE création collective

Il s’agit certainement du spectacle le plus étrange auquel il m’ait été donné de participer au NTE! Une création collective basée sur des associations d’images, d’impressions et d’idées, pour arriver à une sorte de structure de représentation. À bas le récit linéaire, logique, psychologique et dramatique, on se promène ici dans des zones impressionnistes, des flashs, des morceaux de rêves, sans liens et sans rapports les uns avec les autres, sauf un seul petit élément, visuel ou simplement analogique qui nous amène au segment suivant. Au final, une série de 84 tableaux de 30 secondes à 3 minutes, entrecoupés de “noir”… Sur la photo, ces 4 petites filles qui rigolent dans la nuit, donnaient l’impression d’un dortoir de couvent, à une époque où les interdits et les non-dits étaient légions, mais la vie, les sens en éveil eux ne dormaient pas, et rigolaient sous les couvertures…

La Californie-1
Quel plaisir nous avons eu à laisser aller nos imaginations et en même temps, une grande rigueur prévalait dans notre mode de fonctionnement, nous obligeant à être tous les huit unanimes dans le choix des tableaux!

*1996*

MATINES: SADE AU PETIT DÉJEUNER

 

Jouer à 7h30 le matin des extraits de «La philosophie dans le boudoir» de Sade… oh là là, une expérience vraiment unique, loufoque, fabuleuse! Un dépaysement total, autant pour les acteurs que pour les spectateurs, et quel concept extraordinaire!  Les gens venaient «petit-déjeuner» en nous écoutant baiser à la radio, puis échanger devant eux sur nos différentes histoires de découverte sexuelle et notre exploration des propos philosophiques et politiques plutôt brillants du coquin Marquis… À 8h30 du matin, le public sortait, mallette sous le bras pour aller travailler, l’œil vif, le cerveau en alerte, complètement allumé… et nous aussi, il va s’en dire!

Matines Sade au petit d├®jeuner
C’était aussi le dernier spectacle de Robert Gravel, il mourait brusquement à peine 3 mois plus tard.

*2012*


INVENTION DU CHAUFFAGE CENTRAL EN NOUVELLE-FRANCE

1ère pièce de la trilogie L’histoire révélée du Canada français, 1608-1998

Un autre incroyable périple! Alexis Martin réalise là un rêve qu’il avait avec Jean-Pierre Ronfard: écrire une pièce sur notre Histoire! Et il relève ce formidable défi en créant, avec Daniel Brière à la mise en scène, une trilogie qui visitera près de 400 ans de l’histoire du Québec à travers 3 thèmes bien précis: notre rapport au climat, les cours d’eaux et la nourriture. Moins ambitieuse en longueur que le Roi Boiteux dont le cycle total durait 15 heures, cette trilogie l’est tout autant par la profondeur, la densité et la diversité des styles, vu les quatre siècles qu’elle traverse!

Ce projet nous donnera à nous, les acteurs, la possibilité de rencontrer et d’interpréter une multitude de personnages réels ou inventés, de visiter et mélanger joyeusement les époques et de se colletailler à différentes langues, enfin de nous déployer dans des registres que l’on a rarement le loisir d’explorer en dehors du NTE.

Invention du chauffage central

Sur cette photo, je suis Eva Circé Côté, l’une des rares libres-penseuses du début du 20e siècle, qui coanime ici  avec Charles Couillard (Luc Guérin), le cercle historique du comité Action-Chômage de St- Rock. Une scène magnifique qui basculait dans un des moments les plus tragiques de notre Histoire: la rébellion des Patriotes de 1837 et le saccage que les Anglais ont perpétré dans le but de nous assujettir. Luc Guérin devenait alors Louis-Joseph Papineau et nous livrait un vibrant discours sur l’importance de reprendre notre destinée en main.

*2014*

LE PAIN ET LE VIN
3e pièce de la trilogie d’Alexis Martin et Daniel Brière

Le pain et le vin _ version trilogie

La seule des trois pièces qui se déroulera de façon chronologique, c’est-à-dire de 1608 à 1998. On est ici en 1837. Dans la scène, on saigne le cochon et chacune des parties de la bête sera utilisée… pas de gaspillage! C’était l’époque où tout le monde se serrait les coudes, payait sa dîme et rendait grâce. Dans cette dernière partie de la trilogie, l’auteur, dans une facture toujours joyeuse, tient des propos plus graves et son constat, bien que dramatique, se veut tout de même  porteur d’espoir. Il nous rappelle  les valeurs communautaires qui ont permis à notre peuple de traverser les siècles et nous invite à les retrouver un peu, car un avenir basé sur les valeurs individualistes qui prévalent en ce début de 21e siècle, est voué à l’échec, à notre disparition! J’ai eu l’honneur et le bonheur d’y jouer Mme Jehanne Benoît, une pionnière de notre cuisine nationale, une femme remarquable et méconnue de notre histoire, comme tant d’autres… Encore merci Alexis et Daniel!