Carnet de bord

Cette section du site est dédiée à l'expérimentation. Nous partagerons avec vous les différents éléments de recherche qui inspirent nos spectacles. Cette page, en constante évolution, sera nourrie régulièrement. Revenez-y souvent!


À propos de Marthe BOULIANNE

Le 13 Mai 2014 - NTE

Marthe Boulianne, notre chère codirectrice, a reçu le Prix Sentinelle Carrière du CQT le 27 mars dernier lors de la Journée Mondiale du Théâtre. Ce prix prestigieux vise à souligner la contribution exceptionnelle d’un travailleur culturel œuvrant dans le milieu théâtral. Voici l’hommage que Daniel Brière et Alexis Martin lui ont rendu lors de la remise du prix:

« À la fois, administratrice, gérante de chantier, cusinière de haut vol, cheerleader artistique, organistarice, lobbyiste, infirmière, comptable, Marthe BOULIANNE est l’exemplification même des ces infatigables travailleuses de la culture sans qui la scène culturelle et artistique québécoise n’existerait tout simplement pas. En trente ans de travail constant, parfois ingrat, souvent heureux, elle a présidé à la rénovation d’un théâtre, Espace libre, la consolidation et le développement d’une compagnie de création qui fête ses trente-cinq printemps cette année, l’animation d’innombrables soirées de première, la coordination d’une forme pionnière de partage des ressources entre plusieurs compagnies aux missions dissemblables…

Somme toute, elle a partagé avec nous et tous les spectateurs sa passion pour un art véritablement vivant, à la fois original et accessible, devenant elle-même le prototype du spectateur engagé, ce spectateur qui veut à tout prix que l’œuvre advienne, naisse, dans les meilleurs conditions possibles, et ce pour son plus grand plaisir. Une spectatrice avertie des écueils et des forces qui troublent ou propulsent la création dans une culture minoritaire, trop souvent en butte à l’incompréhension des pouvoirs publics, mais qui refuse de mourir, qui clame avec acharnement son droit à dire, sa foi dans le destin artistique de tout homme et de toute femme, car le philosphe nous le dit : c’est en poète que l’homme habite la terre; c’est-à-dire : notre destinée est de faire apparaître ce qui est occulté, donner à voir, pro-duire, conduire à la lumière, et c’est le sens du mot : [τεάτρ].»

Alexis Martin et Daniel Brière